Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

La collaboration avec Casino, un épisode inachevé

L'opposition de Jean-Charles Naouri mais aussi l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement entrainent l'échec du regroupement de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. En 2012, Casino contrôle GPA. Le divorce est consommé et Abilio Diniz (http://www.lesechos.fr) abandonnera le conseil d'administration en 2013. Abilio Diniz revend des actions pour 1 milliard de dollars au groupe Casino. Le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, prendra la tête du groupe Pão de Açúcar 7 années plus tard.

De la boulangerie familiale au groupe GPA

En référence au célèbre Pain de Sucre à Rio-de-Janeiro, le magasin familial est baptisé Pão de Açúcar. Le commerce trouvera son avenir dans les grandes surfaces : voilà l'avis du père d'Abilio Diniz dès la fin des années cinquante. Pour améliorer sa propre chaîne, Abilio Diniz s'est inspiré de la réussite du groupe Carrefour, dont il a connu les créateurs dans les années 1970.

La jeunesse d'Abilio Diniz

La famille d’Abilio Diniz, d’origine portugaise est partie pour le Brésil à la fin des années 1920 Les enfants de son entourage prennent Abilio Diniz comme leur souffre-douleur au cours de son enfance. Enfant, il a appris les arts martiaux dans le but de ne plus être une victime.

Des difficultés qui forgent le caractère d’Abilio Diniz

Durant de la présidentielle de 1989, Abilio Diniz est pris en otage par un groupe "d’extrême gauche". Délivré au bout d'une semaine, l’homme va rester marqué par cette événement. En 1995, il ouvre le groupe Pão de Açúcar aux investisseurs. Il attaque à ce moment une phase d’acquisitions et GPA devient le chef de file de la distribution dans le pays. Le groupe GPA dirigé par Abilio Diniz affronte de graves difficultés financières au début de la décennie 90, en pleine crise au Brésil.

En doublant sa participation dans le capital de Carrefour France, la société d'Abilio Diniz est devenue le 4e sociétaire du groupe. Peninsula, le fonds d'investissement créé par la famille Diniz, rend publique en décembre 2014 l'acquisition de dix pour cent du capital de Carrefour Brésil. Depuis son retrait du groupe GPA, l'homme d'affaires consacre son temps à BRF et recherche de nouvelles opportunités d’investissement. La participation au capital de Carrefour Brésil se monte à à 12% en juin 2015. A travers Peninsula, Abilio Diniz siège de ce fait au CA.

Nos Sujets